Accueil > L'association > Contributions > Michèle Audin publie : Josée Meunier, 19 rue des Juifs.
  • Article

  Michèle Audin publie : Josée Meunier, 19 rue des Juifs.

A l’occasion d’une perquisition faite en juillet 1871, ce roman met en scène de nombreuses figures de la Commune qui ont fréquenté cette maison, et évoque au passage le roman : Cendrine, d’André Léo.

samedi 10 avril 2021, par Pierre Rossignol


4e de couverture

"Juillet 1871. Paris. Perquisition rue des Juifs, dans le Marais. Une concierge, un coiffeur, une orpheline, une prostituée, une raccommodeuse de dentelles, un relieur et une repasseuse aident un bronzier communard à échapper aux recherches d’un commissaire de police. Automne 1871. Josée Meunier quitte la rue des Juifs pour rejoindre Albert Theisz, le bronzier, à Londres. Réfugiés, ils ne possèdent que leur amour, leurs souvenirs, et leur désir de Paris, lieu de leur histoire. L’année prochaine, à Paris... rêvent-ils. Mais on ne guérit pas de l’exil. Une histoire véridique de traque, de fuite et d’attente, pour laquelle il a fallu réinventer ce que la grande histoire a laissé perdre."