Accueil > L'association > Contactez l'association André Léo
  • Article

  Contactez l’association André Léo

Coordonnées / Formulaire

mardi 24 octobre 2006

Association André Léo

Centre André Léo

Place du Bail

86600 Lusignan

Répondre à cet article


  • Messages publiés : 54 (triés par date)   | 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 |
  •   31 - les romans d’André Léo

    26 septembre 2012 12:01, par Barbara Giraud

    Bonjour,
    Je suis universitaire en Angleterre, spécialiste de la littérature du 19e siècle et j’ai récemment découvert André Léo. Je viens d’écrire un article sur le sens de l’hygiène des classes populaires représentées dans Un Mariage Scandaleux.
    Je souhaiterais entrer en contact avec vous afin de connaitre mieux cette fascinante auteure et éventuellement participer ou proposer des activités de recherche communes. Malheureusement, je ne pourrai venir à la journée d’étude du 18 octobre. J’aimerais aussi savoir si ses romans/essais, principalement ceux écrits après la Commune sont accessibles quelque part...
    Je vous remercie d’avance de votre aide,
    Cordialement
    Barbara Giraud

    repondre message

  •   32 - rue André Léo à Nanterre

    24 octobre 2012 09:11

    Bonjour, ce message n’a pas vocation à être publié. Je voulais attirer votre attention sur la rue dédiée située à Nanterre. Elle n’est pas très importante, mais a le mérite d’exister ! Sauf qu’elle s’appelle la rue Andrée Léo. Oui oui, avec un E en trop. Vous la trouverez ici : http://goo.gl/maps/K84Yw

    Pour ma part je cousine de trèèèès loin avec André Léo. Mais c’est anecdotique.
    Laëtitia Brunet
    leti.dadu@yahoo.fr

    repondre message

  •   33 - Contactez l’association André Léo

    1er novembre 2012 23:58, par association Archives du féminisme

    Chère association André Léo,
    Nous sommes l’association Archives du féminisme et vous demandons l’autorisation de publier dans notre bulletin envoyé aux adhérentes, la photo : André Léo posant : période Parisienne
    Cette photo est la propriété de l’association et ne peut être utilisée sans l’accord et la mention de l’association André Léo

    Nous vous enverrons deux ou trois bulletins afin que vous connaissiez l’association Archives du féminisme dont la présidente est Christine Bard, professeur d’histoire comtemporaine à l’Université d’Angers
    Un grand merci !

    Martine Chaptois Secrétairemartine.paris.stmalo@gmail.com

    Voir en ligne : photo : André Léo posant : période Parisienne

    repondre message

  •   34 - Contactez l’association André Léo

    12 septembre 2013 13:59, par Service de l’Inventaire Poitou-Charentes

    Madame, Monsieur,

    Le Service de l’Inventaire du patrimoine de la Région Poitou-Charentes souhaite réaliser au début de l’année 2014 un article sur les "femmes célèbres" de Poitou-Charentes.

    L’une de ces femmes est André Léo.

    Nous souhaiterions utiliser, pour illustrer cet article, trois images présentées dans votre site : le portrait avec la coiffure, le portrait accoudé au fauteuil, et celui avec Grégoire Champseix et leurs deux fils.

    J’ai également écrit aux Editions du Pays chauvinois.

    Nous autoriseriez-vous l’usage de ces images ?

    Voici l’adresse de notre site Internet :
    https://inventaire.poitou-charentes.fr/

    Veuillez lire ici, Madame, Monsieur,
    l’expression de ma considération,

    Marie-Paule Dupuy, documentaliste

    mp.dupuy@cr-poitou-charentes.fr

    repondre message

  •   35 - L’acte de mariage d’André Léo, des témoins de poids

    23 octobre 2013 14:33, par Guy LE COMTE

    Je vous envoie l’acte de mariage d’André Léo à Assens
    Mariage religieux le 20.12.1851 à Assens :

    CHAMPSEIX Pierre Grégoire, fils de Pierre et d’Anne née Dessale,
    de Treignac (Corrêze), domicilié à Lausanne, né le 31.12.1817,
    et
    BÉRA Victoire Léodile, fille de Louis Zéphirin et de Thalie née Bellotteau
    de Lusignan (Vienne), domiciliée à Champagnay (sic, en fait Champagné-Saint-Hilaire), née le 19.08.1824.

    Témoins :
    MM. Fornerod, président du Conseil d’Etat à Lausanne,
    Blanchet, vice-président du Conseil de l’Instruction publique à Lausanne,
    Ferdinand Lecomte à Lausanne,
    Charles Blanc, vicaire à Assens.
    Célébrant : Donat Pahud, curé d’Assens
    Les témoins sont des radicaux de gauche Fornerod sera président de la Confédération suisse, Blanchet conseiller d’état et Ferdinand Lecomte colonel divisionnaire et chancelier de l’état de Vaud. J’ai trouvé cet acte en faisant des recherches sur mon arrière-grand-père. C’est peut-être lui qui a inspiré à André Léo le prénom du héros d’un divorce

    repondre message

  •   36 - Contactez l’association André Léo

    3 novembre 2013 11:08, par TRASVERSALES

    Chers amis

    Nous voulons acheter des œuvres d’André Léo :
    Aline-Ali
    Un Mariage Scandaleux
    Marianne
    La Femme et Le mœurs (Traité à propos du Droit des Femmes)
     et aussi
    ANDRE LEO (1824-1900) Femme au XIXe Siècle Ecrivain (Fernanda GASTALDELLO)

    ¿Pouvez-vous nous dire comment effectuer l’opération ?

    En solidarité

    TRASVERSALES

    http://www.trasversales.net
    http://facebook.es/trasversales
    http://twitter.com/trasversales
    trasversales@trasversales.net

    repondre message

  •   37 - "LE REBELLE" AVANT-PREMIÈRE EN FRANCE - INVITATION

    4 décembre 2013 13:35, par Ambrogio

    LE REBELLE

    un film documentaire de Giancarlo Bocchi

    Avant-première en France :

    Dimanche 8 décembre à 11h

    Cinéma Le Balzac, 1 rue Balzac, 75008 Paris

    « Un Che Guevara italien trop rebelle pour Staline, Guido Picelli, expert de guérilla urbaine, des barricades de Parme à la Guerre d’Espagne » (Gianantonio Orighi, La Stampa)

    « Fruit de nombreuses années de travail, recherches et découvertes d’archives, Le Rebelle est donc la première biographie du Che Guevara qui terrorisa Mussolini » (Roberto Silvestri, il manifesto)

    « La vie et la passion du héros des barricades de Parme revit dans le fascinant documentaire de Giancarlo Bocchi » (Gabriella Gallozzi, l’Unità)

    Première projection française du documentaire de Giancarlo Bocchi consacré à la figure du révolutionnaire Guido Picelli, "Il Ribelle".

    Entrée libre dans la limite des places disponibles, en présence du réalisateur.

    Nous vous conseillons de confirmer votre participation à la projection en envoyant un mail à : document@me.com

    « Le Rebelle » est un film documentaire qui narre la surprenante et aventureuse histoire de Guido Picelli, le « Che Guevara » italien qui lutta pour la liberté et la justice sociale en Italie, France, Belgique, URSS et Espagne. Dès 1922 il mit en fuite 10.000 fascistes qui assiégeaient la ville de Parme avec une poignée de ses « Hardis du peuple » et devint « l’homme qui terrorisait Mussolini ».

    Mais quand il arriva en 1932 en URSS, Staline le considéra un « rebelle » à anéantir. Devenu un héros populaire audacieux et railleur, il se battit contre toute forme de fascisme et de totalitarisme. Commandant du « Bataillon Garibaldi » lors de la Guerre d’Espagne, il obtint à Mirabueno la première victoire républicaine sur le front de Madrid mais fut tué par une balle anonyme 4 jours plus tard, le 5 février 1937. Une histoire cachée jusqu’à ce jour, et pourtant très actuelle. Une redécouverte, après des années de recherches dans les archives internationales.

    repondre message

  •   38 - Contactez l’association André Léo

    14 mars 2014 12:17, par REY

    bonjour,
    je viens de consulter cet article concernant André Champseix et j’ai noté (une erreur de frappe je pense)dans le début du texte au sujet de la date de naissance de A. Champseix qui est notée 08 janvier 1956 et non 1856 comme indiqué plus haut dans le texte...
    si ce renseignement peut vous être utile
    cordialement
    M.Rey

    repondre message

  •   39 - Contactez l’association André Léo

    6 juillet 2014 18:22, par brigitte louichon

    Bonjour,
    Je voulais vous signaler que j’ai rédigé, il y a quelques temps déjà, un compte rendu d’Aline-Ali pour la société des etudes romantiques et dix-neuvièmistes
    http://etudes-romantiques.ish-lyon.cnrs.fr/wa_files/CRAlineAli.pdf

    J’ai aussi co-dirigé avec Andrea Del Lungo un ouvrage intitulé La Littérature en bas-bleus (t.2). Romancières en France de 1848 à 1870, Classiques Garnier, 2013 où l’on croise André Léo au fil des pages. Il y a un article de Laura Colombo qui lui est consacré.
    Bien à vous, Brigitte Louichon

    repondre message

  •   40 - Contactez l’association André Léo

    3 octobre 2014 17:50, par Françoise Tarrade

    Bonjour,
    Je vais souvent à Poitiers ; j’ai découvert récemment André Léo. Ses écrits et sa personnalité m’ont tout de suite intéressée. J’ai lu les romans qui ont été réédités mais j’imagine que vous avez de nombreux autres documents. est-il possible de les consulter ? Votre association a-t-elle un local à Lusignan et si oui quand est-il ouvert ?

    Merci pour tous les renseignements que vous voudrez bien me fournir.

    repondre message

  • Messages publiés : 54 (triés par date)   | 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 |